Licencier un employé de maison

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en février 2020

Sommaire

Vous êtes un particulier, vous employez une femme de ménage ou une aide ménagère à domicile et vous souhaitez vous en séparer. La procédure pour licencier un employé de maison est stricte et comporte différentes étapes.

1. Avancez un motif réel et sérieux

Vous pouvez rompre le contrat de travail d’un employé de maison si vous justifiez d’un motif réel et sérieux reposant sur des faits concrets :

  • une faute du salarié (retards répétés, refus d’exécuter une tâche, vol) ;
  • une insuffisance professionnelle (manque de compétence) ;
  • un changement dans votre situation (perte d’emploi entraînant une chute de vos revenus, départ en maison de retraite, déménagement, divorce, hospitalisation de longue durée).
Lire l'article Ooreka

2. Convoquez votre salarié à un entretien préalable de licenciement

L’entretien préalable de licenciement a pour objectif d’expliquer à votre employé de maison pour quels motifs vous envisagez de le licencier et d’écouter ses explications. La convocation à cet entretien se fait par écrit et lui est signifiée au moins 5 jours ouvrables avant la date de l’entretien :

  • soit vous adressez à votre salarié une lettre recommandée avec AR ;
  • soit vous lui remettez le courrier en main propre contre signature.
Télécharger le document Ooreka

3. Envoyez la lettre de licenciement

Après l’entretien, vous notifiez à votre employé de maison votre décision de le licencier. Vous êtes tenu de le faire par écrit, et dans un délai d’au moins 1 jour franc après l’entretien préalable de licenciement.

Vous adressez à votre salarié la lettre de licenciement :

  • soit par courrier recommandé avec AR ;
  • soit en lui remettant la lettre en main propre contre signature.

4. Respectez le délai de préavis et le montant des indemnités

La durée de préavis et le montant des indemnités sont fonction de l’ancienneté de l’employé de maison.

Le délai de préavis

La durée du préavis varie selon le temps où votre salarié a été employé chez vous :

  • 1 semaine, si la période de travail est inférieure à 6 mois.
  • 1 mois, si la période de travail est de 6 mois à 2 ans.
  • 2 mois, si la période de travail est supérieure à 2 ans.

Le montant des indemnités

Si votre employé a plus de 1 an d’ancienneté, il peut prétendre à des indemnités de licenciement. Celles-ci peuvent lui être versées :

  • par chèque ;
  • par virement ;
  • ou en espèces contre reçu.

Leur montant s’élève à :

  • 1/5e du salaire mensuel moyen par année d’ancienneté ;
  • s’y ajoutent 2/15e de mois de salaire au-delà de 10 ans d’ancienneté (soit 1/3 du salaire mensuel moyen au total).

5. Remettez à votre salarié les documents obligatoires

Au terme du préavis, vous remettez à votre employé :

  • un certificat de travail indiquant les dates de début et de fin de contrat, ainsi que la fonction occupée ;
  • une attestation Pôle emploi, disponible en ligne sur le site de Pôle emploi ;
  • le solde de tout compte.
Télécharger le document Ooreka
Télécharger le document Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Licencier

Sommaire

Causes et procédures

Que faire en cas de vol ?